Qu’est-ce qu’un DOE BIM ?

Qu'est-ce qu'un DOE BIM ?

Sommaire de l’article

Introduction

  1.  Un DOE BIM, à quoi bon ?
    a) Le DOE BIM centralise la donnée 
    b) … et permet d’exploiter cette donnée d’une manière précise et facile 
  2. Comment obtenir un DOE BIM ?
    a) Scénario 1 : je suis en train de faire construire mon bâtiment 
    b) Scénario 2 : j’ai déjà un parc existant et pas de maquette BIM de mon bâtiment 
  3. Conclusion – le DOE BIM idéal

Introduction

Un DOE numérique BIM est un Dossier des Ouvrages Exécutés qui se matérialise sous un format numérique (plutôt que papier, comme habituellement).

Il prend le plus souvent la forme d’une maquette numérique et d’un dossier attaché :

• La maquette numérique représente le bâtiment « tel que construit » : tous les lots et disciplines sont donc modélisés. A l’intérieur de la maquette, tous les objets sont renseignés avec les informations pertinentes, tels que l’épaisseur des murs, la référence fournisseur, les RAL, etc. Ces informations ont été définies en amont par la Maîtrise d’Ouvrage.

• Egalement, un ensemble de fichiers complémentaires à la maquette numérique est livré, dans lequel les fichiers sont structurés par lot, et liés aux objets de la maquette. Ils représentent par exemple les fiches techniques.

 

 

Il existe d’autres formes de DOE BIM, nous y reviendrons un peu plus tard.

 

 

Ainsi, un DOE BIM comporte trois types de données :

Les données géométriques (qui permettent de visualiser l’objet grâce à la modélisation, sa hauteur, largeur, matériaux, etc.)

Les données alphanumériques (les propriétés associées aux objets qui indiquent la référence, la date de pose, etc.)

Les données documentaires (qui permettent d’accéder à la fiche technique, la notice de maintenance, etc.)

 

doe bim et carnet de santé copie

I. Un DOE BIM, à quoi bon ?

Avec un DOE BIM, il est désormais possible de trouver facilement et très rapidement la donnée de son bâtiment – au lieu d’aller au service archives, et fouiller les classeurs … comme pour un DOE classique !

1. Le DOE BIM centralise la donnée ...

Avec un DOE BIM, vous avez accès, en un clic, à toutes les informations dont vous avez besoin. Plus la peine de chercher pendant des heures dans des dossiers papier !

Il permet donc de connaître son patrimoine en un clin d’œil : avoir une vision d’ensemble des surfaces (utilisées ou disponibles, en bon état ou en travaux, etc.), de la géolocalisation des bâtiments, des espaces intérieurs, etc.

A partir d’un DOE BIM, on peut facilement extraire les plans 2D ou des quantités, qui sont donc à jour par rapport à ce qui a été livré, trouver l’emplacement d’un équipement, veiller au respect des obligations réglementaires, comprendre les problématiques d’espace ou de circulation, etc. Ce DOE sert de base de travail pour des futurs travaux : les plans sont à jour, les objets sont renseignés, et la maquette est exportable dans un logiciel de conception.

Le DOE BIM, c’est le point de départ du « jumeau numérique » du bâtiment.

A partir du DOE BIM, qui est statique, livré lors de la réception du bâtiment, on exploite le jumeau numérique, qui, lui, est dynamique et évolue, en temps réel.

2. ... Et permet d'exploiter cette donnée d'une manière précise et facile

Le DOE BIM permet donc de centraliser la donnée, de faciliter son accès, mais également de la renseigner, au fur et à mesure de l’exploitation du bâtiment, dans ce qui devient le jumeau numérique.

Véritable carnet de santé, dans lequel tous les équipements sont modélisés, et la donnée renseignée par le.la Responsable Maintenance, le jumeau numérique permet donc d’optimiser l’exploitation et la maintenance.

Il est par exemple possible de cliquer pour avoir facilement les références fournisseur, mais également d’ajouter des fiches de suivi, de tracer les interventions, de suivre l’état des réparations, de mettre à jour les équipements, de prendre des côtes, etc.

Une maintenance – exploitation qui se sert de la maquette est un gain de temps, et d’argent, indéniable : le temps de recherche de l’information est considérablement réduit, les déplacements sont limités, et l’intervention est sécurisée – il est possible de voir, grâce à la maquette, ce qu’il y a derrière le mur, et ainsi limiter les rencontres fâcheuses.

Chez DEFIBIM, notre vision du DOE BIM est un DOE pensé depuis le début du projet, qui représente les archives numériques évolutives et à jour, et qui est le point de départ vers un jumeau numérique intelligent et pragmatique, avec les caractéristiques suivantes :

• Ce jumeau numérique doit être facilement exploitable par n’importe qui, sans compétences ou formations particulières.

• Son accès est sans limite ni restriction : les données appartiennent à son propriétaire seulement, et, ce, pour toujours.
Les archives sont stockées sur vos serveurs internes, et vous pouvez y accéder n’importe quand, même sans connexion internet.

• La donnée est sécurisée et confidentielle, personne n’a accès et ne peut interagir sur la maquette.

II. Comment obtenir ce DOE ?

Pour monter un DOE BIM, deux scénarios sont possibles :

#1 Je suis en train de faire construire mon bâtiment

Nous vous proposons de mettre en place une démarche BIM sur votre projet : dès la phase de programmation / conception, une maquette numérique est créée. Cette maquette se complète au fur et à mesure du projet, et chaque acteur renseigne les données qui le concerne – entreprise générale, carrelage, plomberie … 
Chez DEFIBIM, nous privilégions les processus BIM intelligents, adaptés à la maturité numérique des acteurs, leurs outils et compétences … En d’autres termes, si vos partenaires ne savent pas faire du BIM, nous les aidons !

Ainsi, à la fin du projet, nous récupérons la maquette DOE et renseignons la donnée qui peut manquer pour que le DOE soit complet : objets spéciaux, archives papier …

Nous livrons ensuite la maquette renseignée sur le support que vous préférez (balade virtuelle, visionneuse, ifc, format source … ) et intégrable dans le processus GMAO.

Pour en savoir plus sur la mise en place d’une démarche BIM sur votre projet, cliquez ici

#2 J'ai déjà un parc existant et pas de maquette BIM de mon bâtiment

Il faut donc relever l’existant pour avoir une base de travail saine et complètement à jour. Pour cela, nous utilisons la technologie du Scan 3D, qui, grâce à un faisceau laser, et un jeux de miroirs, relève 1M de points à la seconde.

Pour en savoir plus sur la technologie du Scan 3D, cliquez ici

L’ensemble des points relevés forme ce que l’on appelle un « nuage de points », que nous traitons/nettoyons, et pouvons livrer : nous l’intégrons dans une visionneuse cloud, le « webshare », qui vous permet de vous balader virtuellement à l’intérieur, prendre des côtes, mettre des commentaires et annotations … et partager avec vos partenaires ou équipes.

Si besoin, nous pouvons également modéliser à partir du nuage de points, et livrer un DOE BIM sous format maquette numérique.

Dans tous les cas, l’objectif est que le DOE BIM ressemble, le plus fidèlement possible, au bâtiment tel que construit. Il y a donc plusieurs manières d’obtenir un DOE, qui dépendent de la typologie de projet : si un projet de construction est en marche, mieux vaut inciter une démarche BIM afin de produire la maquette numérique, qui, en évoluant au fur et à mesure, devient un véritable outil de travail pour les acteurs du projet – possibilité d’extraire les quantités, se balader virtuellement dans la maquette, faire la synthèse facilement, optimiser la collaboration, etc.

Si le parc est déjà existant, le Scan 3D permet alors de relever l’existant d’une manière exhaustive et rapide, et sert ensuite de base de travail, qu’il est possible d’utiliser de manière « brute », ou alors comme support de modélisation.

Chez DEFIBIM, nous ne privilégions pas un support plutôt qu’un autre, nous nous adaptons à la MOA – à ses outils, compétences, besoins, etc. La donnée, sous format maquette numérique ou nuage de points, peut donc être exploitable sur plusieurs supports :

# Format source ou IFC : exploitez directement la maquette dans vos logiciels de conception et mettez la donnée à jour

# Maquette sur support local, interne, sur vos serveurs : Nous vous proposons d’intégrer la maquette numérique à une visionneuse type EveBIM, qui est téléchargée et stockée sur vos serveurs. Vous pouvez ainsi accéder à votre maquette depuis votre poste seulement, et vous y balader, virtuellement : lire les propriétés d’un objet, prendre des côtes, mettre des commentaires, lire la fiche technique, etc.

# Maquette sur support cloud :

Nous vous mettons à disposition la maquette sur une plateforme cloud, dans laquelle vous pouvez vous promener virtuellement. Ainsi, vous pouvez cliquer sur un objet pour afficher sa fiche de maintenance, la référence fournisseur; vous pouvez faire des coupes, prendre des côtes, mettre des commentaires, etc. Vous pouvez ainsi partager le lien, et accéder à la maquette depuis n’importe quel appareil ou endroit.

# Nuage de points sur support cloud :

Suite à un relevé de l’existant au Scan 3D, nous vous mettons à disposition le nuage de points sur une plateforme cloud, le webshare. Vous pouvez vous y balader virtuellement, et ainsi faire des côtes, mettre des annotations, renseigner l’état, lier la fiche maintenance … Vous pouvez partager le lien, et accéder au webshare depuis n’importe quel appareil ou endroit.

Le support dépend des besoins, outils et objectifs de la MOA.

 Pour penser un DOE BIM et un jumeau numérique dans leur globalité, et afin que leur coût soit le plus limité possible, il faut idéalement les anticiper dès la phase programmation. Ainsi, la bonne donnée est renseignée au bon endroit, et au bon moment ! 

Et après :

Une fois le DOE BIM livré et le jumeau numérique amorcé, nous prévoyons quelques temps d’initiation à l’outil proposé pour les responsables maintenance et/ou équipes : ouvrir la maquette, lire les propriétés, renseigner la donnée, lier les fiches techniques et les objets …

Le jumeau numérique évolue, il est donc primordial que les équipes soient totalement autonomes sur la mise à jour de la maquette au fur et à mesure de l’exploitation du bâtiment !

Conclusion - Le DOE BIM idéal

Voici notre vision du Jumeau numérique du bâtiment idéal :

1. Pensé en amont, dès la phase de programmation

Pour nous, un DOE BIM idéal est pensé dès le début du projet, afin que le processus BIM mis en place anticipe au maximum les besoins qui sont liés.

La maquette, qui se complète au fur et à mesure du projet, finit par ressembler au tel que construit; mais la donnée doit être renseignée au bon endroit, au bon moment, et validée.

Si le jumeau numérique est sous format nuage de points, là encore, la prise de Scan doit être anticipée pour respecter ses exigences (couleur/noir ou blanc; densité des points, …)

L’anticipation maximale du DOE BIM permet également de réussir son intégration dans le logiciel GMAO de la MOA, efficacement, et garantit la qualité du jumeau numérique.

2. Facilement évolutif et mis à jour

Le jumeau numérique doit être un support d’aide à la décision et d’information, qui est mis à la disposition de ceux qui l’utilisent. Pour faciliter son utilisation, nous proposons une initiation des équipes afin d’atteindre leur totale autonomie, et l’exploitation maximale du jumeau numérique.

3. Les Données sont sécurisées et vous appartiennent

Aujourd’hui, des plateformes cloud existent déjà pour héberger des jumeaux numériques et optimiser l’exploitation des bâtiments. Le bémol pour nous réside dans la propriété et sécurisation des données : si un projet est retiré, les données sont perdues.

C’est pourquoi nous proposons des supports simples, répondant à des besoins d’optimiser l’exploitation et la connaissance du bâtiment; sur lesquels vous restez maître et propriétaire de votre donnée.

4. Aller encore plus loin avec le Jumeau Numérique

Le jumeau numérique du bâtiment, obtenu depuis un DOE BIM ou un relevé de l’existant avec insertion de données alphanumériques et documents, est un support pour aller plus loin dans l’exploitation. Vous pouvez vous en servir comme base de données pour vos futurs travaux, pour simuler des études de faisabilité (normes pmr, incendies..), des planning 4D … C’est un premier pas vers la smart city !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos prochains articles !

Nous verrons entre autres pour quel(s) acteur(s) du chantier le Scan est-il réservé, comment on traite un nuage de points, comment le Scan est-il support du DOE BIM …